logo

Comment voler mieux

Dans la série « on essaye de vous faire progresser et en meme temps, d’en gagner…. du temps ! », voici un petit visuel que nous nous avons réalisé pour expliquer  l’approche de la chute, plus poussée que  » on sort de l’avion et on voit » qui nous parait fondamentale.
ATTENTION : on parle uniquement de la chute et pas du sous voile.

Pardon, nous l’avons fait en anglais alors, en attendant la version française, lisez la traduction dessous.

howtoflybetter

1 – L’experience : elle est indispensable. Elle vient avec le temps et le nombre de sauts. (A ne pas confondre avec les habiletés, vulgairement appelé le « niveau »). Le seul moyen de gagner en experience est de passer par la porte de l’avion. De faire face a plein de situation différentes et d’apprendre à y remédier. Le tunnel ne vous est d’aucune utilité ici. On pourrait  parler des grands déplacements, des sorties, piqueurs, flotteur, la gestion du stress des grandes formations ou meme des petites et de mal faire, des boites et de leur rétablissement, de garder le niveau, de la reconnaissance des sensations ect…

2 – Discipline : Certains disent que le meilleur des sauts, c’est un saut non briefé : on sort et on voit… Oui, c’est la la classe de dire ça. En 2 way, quand on commence a voir du niveau, pourquoi pas. Mais c’est comme le skydive en general, il faut juste savoir ce que vous voulez ! Vous amuser ou progresser et perfer. DONC, la discipline, en VFS, par exemple est elle aussi indispensable : on DOIT connaitre ( ne pas oublier : brainlock !!) et s’en tenir au plan. En VFS, en VR ( forcement ) mais aussi en freefly : chacun son slot et si on a un programme : on le respecte et meme si un incident arrive, on enchaine et on continue, bref on ne lache pas l’affaire. Sinon on avance pas. Donc connait le plan, retiens le ( c’est pour ca qu’il faut marcher plusieurs fois le plan au sol puis dans sa tete dans l’avion) et applique le !

3 – Mental : connaitre et appliquer le plan est la premiere étape mais une fois dans le saut, il faut rester lucide en analysant la situation. C’est la deuxième étape. Cependant cela ne suffit pas : si vous restez spectateur de votre action ( exemple :  » je perds le niveau, je perds le niveau, je perds le niveau) et que vous ne faites rien pour y remédier, c’est peu utile ! Vous devez donc analyser ET remedier si besoin. Il s’agit d’un discours intérieur. Plusieurs solutions :
– soit 2 « discours  » intérieur ( est ce que je suis a niveau ? -si oui,ras si non : « ok aller j ‘accélère »  ou bien encore « j’enleve des jambes » – si hd lol –
– soit une analyse – visuelle en général (également kinesthésique)- et 1 discours : j’analyse que je ne suis plus a niveau car je ne vois plus le dessus des casque ou mon cross partner (phase 1), « ok aller j ‘accélère »  ou bien encore « j’enleve des jambes » (phase 2 : le discours)
Cela peut aussi se faire dans l’autre sens : 1 discours et une remediation non formulée mentalement. Suis je a niveau ? selon la réponse, le sujet se readapte par une action sans formulation mentale préalable.

– vous êtes assez aguerris (assez d’experience !) pour être en permanence à l’affut du moindre »problème et y remédier sans passer le discours, la formulation mentale : cela devient automatique. Bravo vous avez changé de catégorie !
Quelque fois la façon de travailler de votre cerveau, c’est dans tous les cas une action volontaire donc tenez vous le pour dit  et essayer de passer du niveau 1 ou niveau 5

niveau 1 : on ne voit rien (qu’il se passe quelque chose ou pas)
niveau 2 : on voit qu’il y a un problème mais on ne réagit pas
niveau 3 : on voit qu’il y a un problème mais on ne sait pas quoi faire
niveau 4 : on voit qu’il y a un problème on sait quoi faire mais on ne fait rien
niveau 5 : on voit qu’il y a un problème et on y remédie

4 – les capacités ( ou habileté, ou niveau..) votre technique pure diront nous, la façon de bouger votre corps dans l’air. La le tunnel y est clairement pour quelque chose. Pour flyer mieux ( et remédier aux situations problèmes par exemple ou encore suivre un plan ambitieux…), il faut mieux comprendre son corps dans le flow, avoir du ressenti, explorer et travailler toutes les positions et les directions bien évidemment. Pour explorer toutes les dimensions juste avec le ciel, il faut énormément de temps (et d’argent)  Devenir solide HU ou HD, être capable de flyer low speed tendu ect… Le tunnel fait plus que défricher pour le ciel, le tunnel sculpte ! Sans lui, la progression sera plus lente, fastidieuse et semée d’embuche. Mais attention, il reste des exceptions, des gens qui ont beaucoup sauté et qui ont le feeling juste avec le ciel, mais ce sont des être en voix de disparition… De votre coté, une fois de plus a vous de savoir ce que vous voulez : faire mumuse avec les copains avant l’apéro le week sur ta « DZ paradise » ou bien alors pousser la machine et, sans prétendre devenir champion du monde, avoir assez d’aspiration pour fissurer la molécule et ne pas laisser le rêve aux autres…

Il s’agit maintenant de composer avec ces 4 elements,  et surtout d’une bonne motivation pour aller vers la lumière. Alors maintenant au travail !